Ensachage : beaucoup d'atouts pour les produits secs

publié le Mardi 09 Octobre 2018 dans Articles de presse

Peu de constructeurs français

La France compte très peu de constructeurs français dans le domaine de l'ensachage. Outre Thimonnier, acteur historique et inventeur du sachet stable debout - le Doypack -, très présent dans l'univers des produits humides et des liquides, il faut citer le spécialiste des poudres Cetec, la jeune entreprise Solufood ( création en 2007), spécialiste des gros formats, et l'arrivée de Col de Cygne, qui se dédie aux conformateurs et vient de développer et lancer une ensacheuse verticale. Un premier exemplaire a déjà été commercialisé au premier semestre 2018 (RIA N°802 Juillet-Août 2018, p.41).

 

Solufood Remplisseuse de big bags

En 2009, Solufood a développé une ensacheuse verticale semi-automatique pour les formats 5 à 30 kg avec une précision de 10 à 20 g. Cette machine, qui permet au mieux de remplir 200 sacs par heure, existe en deux modèles de serrage du sac sur la tête de remplissage l'un à la main, l'autre à l'aide d'une pince de serrage pneumatique parfaitement étanche.

Les têtes autorisent, sans aucun changement d'outil, la pose de sacs dont le diamètre est compris entre 200 et 500 mm. La pression s'applique en deux étapes et sur deux niveaux afin qu'il n'y ait pas de risque d'accident pour l'opérateur. Le degré élévé de la précision du dosage a été rendu grâce à l'implantation d'une réserve dans le conduit de descente et la présence d'un microdoseur. L'emploi de vis sans âme, qui garantit un flux régulier de la poudre, est également au coeur de la maîtrise du dosage. Il permet à l'automate de régler la quantité de produit distribuée en cours de chute en anticipant la queue de chute et ainsi atteindre le niveau de précision requis. Le pesage est assuré par trois capteurs sur le cadre de maintien de la tête de pesage.

Aujourd'hui, Solufood présente une remplisseuse de big bag. Comme pour l'ensacheuse, un cadre en partie haute porte le sac. Il est doté de quatre capteurs de poids qui suffisent à suivre la pesée jusqu'à 1 tonne avec une précison de ± 200 grammes. Une première installation est en cours (octobre 2018). 

 

Article paru dans le RIA N°804 au mois d'octobre 2018